Politiques et attentes générales

Politiques

Règlement

L'initiative Scientifiques « de garde » est un réseau de bénévoles prêts à donner de leur temps et à faire bénéficier autrui de leur expertise en fonction des besoins. Le Programme Responsabilité Scientifique, Droits de l'Homme, et Loi d'AAAS ne versera aucun financement au scientifique bénévole ou à son organisation d'accueil. Toutes les dépenses liées à la tâche requise, y compris les frais de déménagement, de transport, d'hébergement et d'assurance médicale ou voyage, sont à la charge du bénévole et/ou de l'organisation d'accueil.

Utilisation des informations personnelles

Nous vous demandons de fournir uniquement les informations personnelles dont nous avons besoin pour mettre en relation de manière appropriée les scientifiques bénévoles et les organisations de défense des droits de l'homme. Ces données seront saisies par les candidats dans une base de données qui n'est pas accessible par le grand public. Ces informations seront divulguées à des tiers (par ex., des membres de comité ou des experts compétents) uniquement afin de simplifier les partenariats et dans les cas où la loi l'exige. Nous ne communiquerons pas les informations personnelles des scientifiques bénévoles à des organisations d'accueil potentielles sans l'accord préalable du bénévole concerné.

Éthique et conflits d'intérêt

Les scientifiques bénévoles doivent comprendre qu'ils sont responsables envers l'organisation de défense des droits de l'homme pour laquelle ils travaillent mais aussi envers les règles d'éthiques de cet organisme. Il est important que les bénévoles se conforment à ce principe et évitent tout conflit d'intérêt ou toute situation pouvant mener à un conflit d'intérêt.

Les scientifiques bénévoles qui souhaitent accepter les interventions publiques ou publier des matériaux fondés sur leur travail dans le cadre de l'initiative Scientifiques « de garde » doivent recevoir au préalable l'autorisation de leur organisation d'accueil et se conformer aux règlements de confidentialité et de non-divulgation mais aussi à toutes les autres politiques de l'organisme, sauf demande contraire de l'organisation d'accueil.

Attentes générales

Attentes des bénévoles

L'initiative Scientifiques « de garde » permet aux scientifiques bénévoles de contribuer à l'application des droits de l'homme grâce à la mise en pratique de leurs connaissances et compétences. En outre, il s'agit d'une occasion idéale pour ces bénévoles de sensibiliser davantage la communauté des défenseurs des droits de l'homme à des outils, une expertise et d'autres ressources spécifiques que les scientifiques peuvent exploiter dans le cadre d'opération de défense des droits de l'homme. Ils peuvent aussi encourager une plus solide collaboration entre la communauté scientifique et celle des défenseurs des droits de l'homme. À ces fins, les bénévoles doivent, tout:

Au long du projet:

Au cours du projet:

Après la réalisation du projet:

Attentes des organisations d'accueil

Grâce aux scientifiques « de garde », les organisations de défense des droits de l'homme bénéficient des compétences et de l'expertise d'un scientifique. En outre, elles permettent aux scientifiques de mieux comprendre la signification, l'application et la portée des droits de l'homme en leur donnant accès à leurs publications, en les mettant en relation avec leur personnel et en leur proposant de participer à des réunions. À ces fins, les organisations d'accueil doivent, avant que les bénévoles ne commencent à travailler sur le projet, leur fournir:

Au cours du projet:

Pour les projets sur site:

Après la réalisation du projet:

Attentes du personnel du Programme Responsabilité Scientifique, Droits de l'Homme, et Loi de AAAS

Depuis son lancement, le Programme Responsabilité Scientifique, Droits de l'Homme, et Loi de AAAS s'efforce d'intégrer la science et les scientifiques aux défis relatifs aux droits de l'homme. Ainsi, dans le cadre de ses initiatives nombreuses et variées, ce programme essaie d'encourager les scientifiques à appliquer leurs outils et technologies aux problèmes et aux organisations de défense des droits de l'homme pour que ces derniers exploitent leur expertise dans le but d'optimiser les processus de contrôle, de reporting, de recherche, de documentation et de contentieux. Le programme agit principalement en tant que facilitateur envers les scientifiques « de garde » en leur fournissant un cadre approprié et l'occasion idéale de donner de leur temps et de faire bénéficier autrui de leur expertise. Ainsi, le programme les met en relation avec les organisations de défense des droits de l'homme qui ont besoin de leurs compétences.

Rôle du personnel du Responsabilité Scientifique, Droits de l'Homme, et Loi de AAAS: